• Conférences | Ateliers | Mentorat (coaching) pour briser nos schémas internes répétitifs
  • Mon compte
Nancy Fournier conférencière Articles publiés Nouvelles Histoire | Janaelle - Ne parle pas pour rien dire
Janaelle a peur du rejet, se tient à l'écart

Histoire | Janaelle – Ne parle pas pour rien dire

Janelle se sent différente, ignorée des autres. Elle sera toujours en retrait durant les rassemblements amicaux. C’est la personne qui s’occupe de couper les légumes plutôt que de se mêler aux invités. Elle est très heureuse si vous venez à elle, mais jamais elle n’ira à vous. Elle sent qu’elle n’a rien à offrir. Elle ne parle pas pour ne rien dire, pour elle, chaque mot doit être pesé et bien choisi afin de faire toute la différence.

Janaëlle donne des ateliers de groupes aux parents et c’est important pour elle de sentir qu’elle apporte quelque chose chez les participants. Cependant, elle se demande si elle ne devrait pas cesser d’animer ses groupes, car elle a l’impression que tout ce qu’elle dit ne sert à rien. Le soir même de son questionnement, un parent arrive et lui dit : « Janaëlle tu as vraiment été un point marquant dans ma vie. Je suis vraiment heureux d’avoir assisté à tes ateliers ». Se sentant significative, elle décide de poursuivre l’animation de ses groupes.

Quelle identité voyons-nous?

Nous voyons très bien son identité cachée qui croit qu’elle n’a rien à dire d’important. Pour Janaëlle, si ses paroles ne sont pas sensées et n’ont aucun impact, elle a l’impression de ne pas faire partie du groupe, alors elle préfère se mettre en retrait. Imaginez-vous à quel point, il est confrontant pour elle d’animer un groupe? Elle doit constamment lutter contre cette partie d’elle-même en ayant des mots justes, parfaits, afin de s’assurer l’amorcer d’un changement chez les personnes à qui elle parle.

Quelle est son identité créée?

Dire des choses significatives qui amorcent un changement. Par exemple, avec son groupe de parents; toutes ses paroles et, ses gestes doivent être significatifs, sinon elle se sent exclue. C’est pour cette raison qu’elle veut abandonner le groupe de parents où elle doit faire face au sentiment d’être ignorée et insignifiante, croyant qu’elle n’apporte aucun changement. Lorsqu’un parent vient lui confirmer qu’il a vécu un changement important suite aux ateliers qu’il a suivis avec elle, elle vit un bonheur éphémère puisque le sentiment d’être pertinente est confirmé par l’extérieur et non parce qu’elle le vit en elle-même. Elle sera donc toujours à la recherche de confirmations extérieures qu’elle est une personne significative.

Comment vient-elle se confirmer qu’elle est ignorée et différente?

Dans les groupes elle demeure en retrait, car elle est convaincue qu’elle sera ignorée des autres. Elle est heureuse si vous venez à elle, puisqu’elle aura l’impression de se sentir pertinente. Animée par sa croyance d’être ignorée, Janaëlle se met tout naturellement à l’écart des autres. Ses paroles et ses gestes seront aussi teintés de cette même croyance, soit qu’elle ne fait aucune différence lorsqu’elle parle.

Qu’est-ce qui la poussait à vouloir quitter le groupe de parents?

Elle se heurtait intérieurement par la croyance d’être ignorée, de n’apporter aucun changement aux autres. Ce qui l’amenait à ne pas se sentir intégrée au groupe.

Qu’est-ce que Janaëlle exige aux autres?

De ne pas parler pour ne rien dire. Pour Janaëlle, chaque mot est important. Puisque ce sont les mots significatifs qui lui ouvriront la porte pour être inclus dans le groupe. Selon sa perception, elle n’arrive pas à être significative, alors elle l’exigera aux autres.

Qu’est-ce que Janaëlle admire chez les autres?

Elle admire ceux qui s’expriment facilement et qui font une différence dans la vie des gens au travers leurs paroles.

Quel genre de conjoint attire Janaëlle?

Elle attire un conjoint qui prend de la place, qui s’intègre facilement à un groupe, qui parle beaucoup et parfois pour ne rien dire, puisque c’est l’opposé de ce qu’elle croit être. La vie cherche constamment l’équilibre, alors si nous penchons trop d’un côté, nous attirons son contraire.

Comment Janaëlle peut-elle se libérer de ce pattern?

Janaëlle se libère de son pattern en reconnaissant ces parties en elle et en se disant : « J’ai le droit de me sentir insignifiante, j’ai le droit de me sentir différente, j’ai le droit de me sentir ignorée. C’est correct. Je porte ces croyances en moi, mais elles ne sont pas moi. C’est simplement un mécanisme de défense que j’ai développé par mesure de survie. Maintenant, je choisis de reconnaître l’importance de ce que je suis et ce que je dis. C’est là que mon attention sera focalisée. »

Maintenant, chaque fois que Janaëlle portera le sentiment d’être insignifiante, ignorée et de parler pour ne rien dire, elle pourra refaire ce même processus d’accueil et de transformation. Plus elle fera le processus, plus elle vivra pleinement et consciemment dans son Être. Son radar ne sera plus focalisé sur le sentiment d’être significative et transformatrice aux yeux des autres, mais bien, sur le partage de sa Vraie valeur intérieure.

Vous avez aimé l'hisoire?

Ou vous connaissez quelqu'un que ça pourrait aider?

Je vous invite à cliquez sur le bouton j'aime ci-dessous et à aimer ma page Facebook Nancyfournierconferenciere

Conférence Sortir la tête du sac

Identifiez vos schémas internes en utilisant des outils puissants pour vous comprendre et vous libérer de vos souffrances.

Atelier mettre en pratique
se sortir la tête du sac

Vivez, de façon similaire à une consultation, le processus d’identification de vos patterns et de libération. Le tout dans une atmosphère de respect et de douceur.

Quelles sont prochaines dates pour une conférence ou un atelier?

Cliquez ci-dessous




Recevez directement les histoires dans vos courriels.


1 commentaire

Laisser un commentaire