Histoire | Marie – Est hop la vie

Marie est heureuse, elle est hop la vie et boit du vin

Marie est une personne souriante, qui aime rire, s’amuser. Elle est « HOP la vie » ! Vous avez envie d’être à ses côtés tellement elle sème la joie.

Demandez à son entourage si vous l’avez déjà entendu pleurer. Ils vous diront tous : « Non, jamais! Marie est un petit soleil, elle ne pleure jamais ».

Je vous dis un petit secret : depuis que Marie est toute petite, sa mère est sans cesse sur la déprime. Elle pleure à longueur de journée. Marie ne supporte pas d’être en sa présence très longtemps. Elle la trouve bof!

Quelle identité voyons-nous?

Nous voyons son identité créée. Eh oui, Marie s’est promis de ne jamais être comme sa mère. Alors, que faire de mieux pour éviter ce comportement ? Être totalement joyeuse, même lorsque ça ne fait pas son affaire. Elle s’interdit, en quelque sorte, de pleurer.

QUELle EST SON IDENTITÉ cachÉe?

Si elle pleure ou qu’elle vit une quelconque émotion de tristesse, elle croit que c’est mal et qu’elle ne profite pas de la vie.

QU’EST-CE QUE MARIE REPROCHE À SA MÈRE?

De ne pas profiter de la vie, parce qu’elle pleure toujours. Comme Marie veut profiter de la vie, elle s’interdit de pleurer.

COMMENT VIENDRA-T-ELLE SE CONFIRMER QUE PLEURER VEUT DIRE DE NE PAS PROFITER DE LA VIE?

En s’assurant d’avoir toujours auprès d’elle quelques personnes qui sont souvent tristes et qui n’avancent pas dans la vie. Tout ceci inconsciemment, bien sûr ! Que ce soit au travail, dans son voisinage… Il y aura toujours des personnes autour d’elle qui, par leur vécu, lui rappelleront que pleurer c’est nuisible.

Elle va aussi confirmer sa croyance en allant s’amuser avec des amis plutôt que s’occuper de sa tristesse, qu’elle est en train de vivre. Durant cette soirée, elle vivra des moments extraordinaires où elle se dira : ” Aie, une chance que je ne suis pas restée à la maison à pleurer, je n’aurais pas vécu cette magnifique expérience “.

Le problème, c’est qu’il y aura toujours une situation pour lui permettre d’éviter de pleurer. Cette tristesse continuera de s’accumuler comme un vieux tas de poussière dans le fond du garde-robe.

Qu’est-ce que Marie exige des autres?

Marie veut que les gens soient heureux. Elle ne supporte pas de les voir tristes. Elle va tout faire pour les faire rire, leur changer les idées. Elle veut qu’ils retrouvent leur joie. L’intention est très bonne, mais demandez-vous si vous croyez que le chagrin a été entendu et accueilli?

Pas du tout! Il a été évité. C’est inacceptable pour Marie de vivre elle-même le chagrin, alors elle n’arrive pas à le rendre acceptable pour les autres.

Quel genre de personne attirera Charles?

Des personnes qui n’écoutent pas. Vous savez, ces personnes qui attendent juste que vous ayez fini de parler pour s’empresser de parler à leur tour ? Son radar attire ces personnes pour être sûr d’être invisible et pas écouté.

Qu’est-ce que Charles exige aux autres?

De l’écouter. Mais selon vous, qui a le plus besoin d’être écouté ?

C’est lui envers lui. Il a le plus grand désir de se respecter, de s’écouter. Il l’exige des autres, étant donné qu’il n’y arrive pas envers lui-même.

COMMENT MARIE PEUT-ELLE SE LIBÉRER DE CETTE CROYANCE?

Marie se libère de sa fausse croyance en reconnaissant celle qui vit en elle, soit : « J’ai le droit de pleurer, j’accueille l’idée que pleurer n’est pas aussi terrible que je le croyais. Je profiterai encore de la vie, même si je pleure. C’est correct. Je porte cette croyance en moi, mais elle n’est pas moi. C’est simplement un mécanisme de défense que j’ai développé par mesure de survie, puisque je ne savais pas comment y réagir. Maintenant, je choisis de m’autoriser la joie profonde qui existe au fond de mon Être, et c’est là que mon attention sera focalisée. »

Maintenant, chaque fois que Marie vivra le sentiment qu’elle n’a pas le droit de pleurer et qu’elle doit être « HOP la vie » pour en profiter pleinement, elle pourra refaire ce même processus d’accueil et de transformation. Plus elle fera le processus, plus elle vivra pleinement et consciemment dans son Être. Son radar ne sera plus focalisé sur la fausse expression de la joie, mais bien sur le partage de sa Réelle joie de vivre.

Vous avez aimé l'hisoire?

Ou vous connaissez quelqu'un que ça pourrait aider?

Je vous invite à cliquez sur le bouton j'aime ci-dessous et à aimer ma page Facebook Nancyfournierconferenciere

Conférence Sortir la tête du sac

Identifiez vos schémas internes en utilisant des outils puissants pour vous comprendre et vous libérer de vos souffrances.

Atelier mettre en pratique
se sortir la tête du sac

Vivez, de façon similaire à une consultation, le processus d’identification de vos patterns et de libération. Le tout dans une atmosphère de respect et de douceur.

Quelles sont prochaines dates pour une conférence ou un atelier?

Cliquez ci-dessous